Hope

Loading
loading..

Hope

septembre 30, 2016
Serge Sergio
No Comments

Un jour, j’ai fait une connexion* avec une chienne bouledogue, nommée Hope. Sa gardienne, Jamie, m’avait demandé une connexion, car elle voulait savoir si elle avait pris la bonne décision en faisant euthanasier sa chienne atteinte d’un cancer. Jamie était aux prises avec une grande culpabilité : n’étant pas sûre d’avoir bien fait, elle en souffrait beaucoup.
Lorsque j’ai fait la connexion avec Hope, les premières informations qui me sont parvenues furent sur les détails de sa maladie avant son départ. Ce n’est pas ici le but de développer des situations médicales, seulement je voudrais partager mes pensées sur le fait d’être prêt ou pas pour une euthanasie puisque beaucoup de personnes me posent la question.

Hope avait eu des métastases partout dans le corps, ce qui lui causait de grandes souffrance et, de ce fait, n’avait pu rester plus longtemps malgré les interventions médicales. Hope avait essayé de rester le plus longtemps possible pour sa gardienne qui n’était pas prête à la voir partir, s’accrochant à la vie malgré la maladie.
Souvent les animaux attendent que leur gardien soit prêt pour partir, ils n’ont pas la même notion du départ que nous : ils n’ont pas cette peur, cette anxiété, ce non-savoir et cet inconnu que, nous, humains, éprouvons. Quand ils sont prêts à partir, ils peuvent quitter leur corps.
Aujourd’hui, la médecine conventionnelle permet aux animaux malades de rester plus longtemps. Les animaux partagent aussi beaucoup plus notre vie qu’auparavant . Pour ces raisons, lorsqu’ils sont très malades et que normalement ils devraient partir, ils restent souvent parce que nous-mêmes ne sommes pas prêts. Nous, humains, avons peur de la mort, peur de l’inconnu, peur de faire l’acte de l’euthanasie. Avons-nous le droit ou pas le droit d’euthanasier ?
Nous avons surtout peur de perdre cet amour inconditionnel et de ne pas arriver à vivre sans celui-ci…
Lorsque j’ai fait la connexion avec Hope, j’ai perçu qu’avant son départ pour l’euthanasie, elle était prête et qu’elle avait attendu que sa gardienne le soit également. Est-ce que Jamie était vraiment prête ? Non, on n’est jamais prêt pour le départ d’un être que l’on aime de tout son cœur. Jamie n’aurait jamais été vraiment prête émotionnellement, mais il y a un point qui lui a permis d’accepter la situation : ce point était quand, médicalement parlant, elle a compris qu’elle était obligée d’accepter le départ parce que Hope, qu’elle a tant tant aimé, souffrait trop. Ceci a été le point d’acceptation et de résignation, et, à ce moment-là, Hope a pu être prête également pour partir. C’est un peu comme une barque attachée à la rive. Le point c’est quand le nœud se défait.
Quand le nœud se défait, l’euthanasie n’est plus un acte de mise à mort mais un geste de compassion : la barque peut glisser tout doucement dans l’eau et flotter vers l’horizon…

*Note Une connexion, c’est lorsque je connecte mon esprit avec celui d’un animal décédé

Leave A Comment

Layout mode
Predefined Skins
Custom Colors
Choose your skin color
Patterns Background
Images Background